CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

20/09/2016 - "La santé n’est pas un privilège" - Appel à manifester

Les mutuelles belges ont réalisé un petit film pour appeler à manifester contre le TTIP et le CETA le 20 septembre sous le mot d’ordre "La santé n’est pas un privilège".

Vous pouvez visionner et partager le clip via ce lien (FR, NL, ALL, EN)

Contacts :
valerie.vanbelle@mc.be
joyce.loridan@socmut.be

20/09 à 16:30 : Rejoignez le bloc santé à la manifestation nationale STOP TTIP & CETA

Les informations récentes sont relativement positives puisque des représentants d’Allemagne et de France semblent vouloir mettre les discussions du TTIP au frigo.
Pourtant, la mobilisation du 20/09 reste plus que jamais nécessaire. En effet, la ratification du CETA est en marche. Et si CETA passe, c’est les trois quarts du TTIP qui passent (les multinationales états-uniennes pouvant utiliser leur accord avec la Canada, le NAFTA, pour bénéficier des "avantages" du CETA). De plus, un autre accord, TiSA, continue de se négocier en secret à Genève ; et il fait peser lui aussi d’énormes menaces sur la santé des populations. Ce n’est donc pas le moment de relâcher la pression, tout au contraire ! (lire l’article du CNCD-11.11.11 à ce sujet)

La Plateforme d’Action Santé Solidarité a constitué un "bloc santé"

Rejoignez-le !!!

Pour le Rendez-vous du bloc santé : Rue des Deux Eglises (entre Joseph II et rue de la Loi) à 16:30

Le CETA et le TTIP signifient :

  • Davantage de privatisation et de commercialisation des soins de santé et des services sociaux via une dérégulation encore plus poussée. Cette situation conduira à moins d’attention pour les patients qui accéderont plus difficilement à des soins de qualité ;
  • Des médicaments et des soins de santé plus chers ;
  • Un pouvoir accru des multinationales sur les législations. Les Etats membres de l’Union seront moins à même de mener leur propre politique en matière de soins de santé, de prévention et d’assurance-maladie ;
  • Un recul de la qualité de notre alimentation et des produits chimiques soumis à moins de contraintes qui mettent notre santé en danger.

Le temps nous est compté : les ministres européens statueront sur le CETA le 22 septembre.