CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

500 euros défiscalisés : la Cocof et la FWB dénoncent le passage en force du Fédéral

L’épineux dossier dit des « 500 euros défiscalisés » était inscrit à l’ordre du jour du Comité de Concertation de ce mercredi 30 mai 2018.

Malgré les remarques, à nouveau formulées par les différentes entités fédérées, le Gouvernement fédéral a décidé d’avancer sans accord des autres niveaux de pouvoir. La Ministre-Présidente du Gouvernement francophone bruxellois, Fadila Laanan, et le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, dénoncent encore une fois l’entêtement et la surdité dont fait preuve la Ministre Maggie De Block.

Le dispositif, inscrit dans le projet de loi relatif à la relance économique et à la relance de la cohésion sociale, a fait l’objet d’une procédure en conflit d’intérêts initiée par la Cocof en début d’année. Le processus officiel de concertation est désormais arrivé à son terme, sans qu’il n’ait permis d’arriver à un consensus et sans que le Fédéral n’accepte d’entendre les inquiétudes des secteurs associatifs.

« Maggie De Block estime avoir fait les efforts nécessaires, elle affiche dans les médias sa volonté de concertation mais décide ensuite de passer en force, sans tenir compte des propositions des entités fédérées, pourtant formulées depuis plusieurs mois sur base des remarques adressées par les principaux acteurs de terrain », déplorent Fadila Laanan et Rudy Demotte.

La FWB et la Cocof, tout en relevant le manque d’initiatives prises par le Fédéral pour répondre aux préoccupations des secteurs touchés, rappellent qu’elles ont pour leur part toutes deux pris le temps d’entendre ces acteurs et que tous, à l’exception du secteur sportif amateur, rejettent le dispositif et réclament son retrait pur et simple.

« Le principe de loyauté fédérale a été respecté par nos gouvernements qui ont dépensé énormément d’énergie à formuler des propositions constructives. Force est de constater qu’il n’en va pas de même du Gouvernement fédéral, ce qui nous amène à nous interroger sur la conception que ce gouvernement se fait de la concertation… », insistent-ils.

« Ça suffit ! »  : ces deux mots prononcés par la ministre de la Santé Maggie De Block ce mercredi matin pour clore les débats, résument, à eux seuls, la posture récurrente du Gouvernement fédéral face à toute tentative de conciliation.

« Mais quel mépris affiché et assumé pour des milliers de travailleurs et pour la qualité des services rendus à la population », concluent les deux Ministres.

Pour rappel, la mesure proposée par le Gouvernement fédéral est largement contestée car elle conduira à l’engagement précaire de travailleurs sans qualification pour remplacer des travailleurs stables et qualifiés dans des secteurs aussi sensibles que l’accueil de la petite enfance, les soins à domicile, les maisons de repos ou encore l’aide à la jeunesse.

Communiqué de presse, 30 mai 2018

EN SAVOIR PLUS

NON aux "contrats associatifs" du Fédéral !