CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Action de désobéissance civile...

Contre les centres fermés : fermeture symbolique d’un ministère qui viole les droits. Une action de la Ligue des droits de l’Homme et du MRAX.

Le vendredi 19 juin 2015, pour marquer une journée mondiale des réfugiés se déroulant dans un contexte politique de criminalisation des migrants et des demandeurs d’asile, cinq militants demandant la fermeture des centres fermés se sont enchaînés à un bloc de béton devant le Secrétariat d’Etat à l’Asile et à la Migration (rue de la loi, 18 à 1000 Bruxelles). Une vingtaine d’autres militants sont présents sur place.

Chaque année, plus de 6000 personnes migrantes sont détenues dans les 5 centres fermés belges, au seul motif qu’elles n’ont pas de titre de séjour. Et cela fait 20 ans que la LDH et le MRAX le rappellent : les centres fermés sont de véritables prisons. Y être détenu, c’est devoir laisser ses droits au vestiaire. Les personnes qui y sont enfermées n’ont pas commis de délit et ne pas disposer d’un titre de séjour ne fait pas de l’étranger un criminel.

Lire l’intégralité du communiqué sur le site de la LDH.