CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

BIS n°170/2013 : accueil des migrants à Bruxelles, faire société ?

Au premier janvier 2010, la Région de Bruxelles-Capitale comptait 110.764 primo-arrivants. Un bruxellois sur dix est arrivé en Belgique depuis moins de trois ans. Un ensemble d’analyses offre un regard à la fois informatif et critique sur le dispositif francophone d’accueil des migrants à Bruxelles.

Incitée par les ‘soft laws’ européennes sur les politiques d’immigration, invitée par le Fédéral et le nouveau code sur la nationalité belge, cernée par les parcours d’accueil et/ou d’intégration mis en place en Communauté flamande (depuis longtemps) et en Région wallonne (depuis peu), la Cocof se dote enfin de son parcours d’accueil des primo-arrivants.

C’est important : poser le cadre, le contenant. Mais l’essentiel des questions s’orientent maintenant vers les contenus : permettront-ils au primo-arrivant de se sentir comme chez lui en Belgique ? D’être comme tout le monde, d’avoir un job, une vie de famille ? Offriront-ils au migrant de construire sa vie à partir de son histoire, de la nôtre ? C’est dans la droite ligne de ces questions que nous ouvrons les premières pages de ce dossier sur leurs paroles : leurs difficultés, leurs espoirs, mais aussi le regard qu’ils livrent sur ce nouveau dispositif d’accueil.

Dans les pages suivantes, le contexte de l’accueil des migrants est replacé dans son cadre plus large, à l’échelle de la Belgique pour mieux revenir sur les défis qui traversent le dispositif bruxellois : que signifie ce terme de citoyenneté ? Qu’est-ce qu’un bureau d’accueil des primo-arrivants et comment accueille-t-on ?

PDF - 3.7 Mo

A lire pour compléter notre dossier :
Pourquoi un parcours d’accueil pour primo-arrivants voit-il le jour à Bruxelles aujourd’hui ?, Ilke Adam, VUB-ULB (11/2013)
"Immigratien : langue du corps, langue du lien", Stéphanie Devlesaver, CBCS (11/2013)