CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Baromètre des associations 2016

7e édition du Baromètre de la situation financière des associations. À la demande de la Fondation Roi Baudouin, le bureau d’études Ipsos effectue chaque année une enquête auprès des directeurs de 760 associations réparties sur l’ensemble du pays. L’enquête a été menée en octobre 2016.

En bref...

  • La situation financière des associations reste précaire. Les restrictions budgétaires et la crise financière sont considérées comme une situation continue et stable, tout en restant défavorable. La politique de subside instable du gouvernement rend le fonctionnement général et la planification à long terme difficiles.
  • En 2016 il semble toutefois y avoir un certain tournant. Les chiffres suggèrent quelques tendances moins négatives en ce qui concerne les revenus et l’estimation de sa propre situation économique. Les associations sont aussi un peu moins pessimistes quant à l’avenir.
  • Quant à la question de savoir si on peut effectivement parler d’(un léger) optimisme, la discussion reste ouverte.
  • En effet, les associations se sentent obligées de changer et de se réinventer. Grâce à leur résilience, leur flexibilité et leur créativité elles y parviennent, grâce, entres autres, à une commercialisation, un élargissement d’échelle et des collaborations, et une recherche de sources de financement alternatives, souvent privées. Il règne toutefois encore beaucoup d’incertitude quant à ces nouvelles évolutions. A savoir, les sources de financement privées créent une tension entre le besoin de revenus et le maintien de la propre identité, des bases et de la mission des associations.
  • En Flandre, on craint aussi la réforme des provinces.
  • Pour terminer, notons que la vie associative belge n’est pas encore parvenue à refermer le fossé digital en matière de collecte de fonds.

Pour accéder au rapport complet.