CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Combien pèsent les institutions sans but lucratif en Belgique ?

Troisième édition d’une étude de grande ampleur sur le poids économique des ISBL en Belgique, une initiative de la Fondation Roi Baudouin et de la Banque Nationale de Belgique.

Le poids économique des Institutions belges sans but lucratif (ISBL) ne cesse de croître : en 2014, elles prenaient à leur compte 5,4% de la production intérieure de biens et de services. Elles peuvent en outre se targuer du titre de champion des employeurs. 12,3% des emplois disponibles de situent dans ce secteur, ce qui constitue une progression ininterrompue depuis 2009. Et entre 2009 et 2014, 58% des nouveaux emplois ont été créés par des ISBL wallonnes, flamandes et bruxelloises.

Les données analysées indiquent essentiellement que le poids économique des ISBL continue d’augmenter. La part des ISBL dans la valeur ajoutée totale brute de notre économie est ainsi passée de 5,7% à 6,1% entre 2010 et 2014. La part du secteur augmente depuis 2009 et ce, grâce à une croissance moyenne supérieure au reste de l’économie belge. Le secteur des ISBL remplit également un rôle de plus en plus important sur le marché du travail en Belgique : les 18.847 institutions de l’étude totalisent ensemble 467.008 salariés (420.653 en 2009).

Le rapport ‘Le poids économique des Institutions sans but lucratif en Belgique’ est une initiative de l’Observatoire des associations et des fondations de la Fondation Roi Baudouin, qui contribue à donner une image précise du monde associatif et mesure ainsi objectivement son poids économique. Pour les constats, les tableaux et les graphiques qui tracent de manière claire et attrayante les contours du secteur, il a été fait appel aux données des comptes satellites de la Banque Nationale de Belgique de 2009 à 2014.

Vous pouvez télécharger le rapport gratuitement ou le commander par ici.