CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Créativité migratoire

L’édito de la Lettre de Culture&Démocratie pointe, avec justesse, les solidarités qui prennent forme, la créativité et les cultures qui fusionnent, bouillonnent et rendent vivants, même dans les "non-lieux" tels que dans la "Jungle" de Calais.

Jungle, nf, – En Inde, formation végétale arborée qui prospère sous un climat chaud et humide avec une courte saison sèche. / (ext.) Milieu où règne la loi du plus fort. / (symb.) En Occident, la jungle a hérité des connotations négatives de la vieille forêt (celle où rôde le loup des contes pour enfants) auxquelles se sont rajoutés les aspects négatifs de l’exotisme (inconnu et sauvagerie) et des lieux chauds et humides (miasmes et vermine). La jungle est donc l’incarnation de l’inhumanité invivable, et la loi de la jungle une forme de chaos qui fait office d’épouvantail politique.

Au Sud de Calais s’étend la côte d’Opale. Venteuse, pelée, plus sauvage que notre petite côte flamande, elle attire les nombreux Belges n’en pouvant plus des barres d’immeubles qui, uniformément de La Panne à Knokke, enferment leurs plages dans un triste couloir grisonnant : c’est à deux heures seulement de Bruxelles et le passage de la frontière belgo-française ne ralentit en rien le voyage. Vive Schengen ! Vive la libre circulation !

À Calais, le long de la N216 et de la D119, à une centaine de mètres de la mer du Nord, s’étend un camp de réfugiés en transit qui cherchent à rejoindre l’Angleterre pour y demander l’asile. On surnomme ce camp « La Jungle ». Ils sont 3000, 4500 – on ne sait pas trop – à s’y être installés. Il y a là en majorité des hommes, mais également des femmes, des adolescents et des enfants (parfois non accompagnés). Pour eux, Schengen ne veut rien dire. L’article 45 de la Charte européenne des droits de l’homme ne concerne que l’homme européen. Pas de chance. Ils sont Afghans, Pakistanais, Érythréens, Syriens, Irakiens…

Lire la suite de l’édito sur le site de Culture&Démocratie

A CALAIS, MAIS AUSSI A BRUXELLES...

Visionner le web journal de la maison des migrants, Bruxelles, février 2016 (n°3)

Dans la continuité de l’élan de solidarité autour des migrants, un nouveau lieu géré par des personnes avec et sans papiers s’est ouvert : La Maison des Migrants.
La Maison des Migrants est un espace de solidarité et de rencontre dédié à la question migratoire.

Plus de détails sur leur site Internet.