CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Créer un comité d’usagers en défense sociale

L’ASBL Psytoyens (concertation d’usagers en santé mentale) publie un guide pour la création d’un comité d’usagers en défense sociale à destination des usagers et des professionnels de la défense sociale.

Qu’est-ce qu’un comité d’usagers ? C’est un organe de concertation qui rassemble les usagers et les professionnels (ou représente ceux-ci lorsqu’il s’agit d’une grande infrastructure). Sa fonction est de fournir une évaluation du lieu de vie au sein d’une institution, de ses modes d’organisation au quotidien, de l’offre de service et des soins dispensés. L’objectif consiste à mettre en avant une série de difficultés relatées à travers le vécu des usagers et des professionnels et à trouver des solutions, à dégager des moyens concrets pour améliorer la situation ou remédier aux problèmes. Le comité d’usagers est un outil réel et concret de participation et d’expression des usagers, notamment vis-à-vis des instances hiérarchiques de l’institution.

Durant l’année 2016, l’ ASBL Psytoyens a organisé une série de rencontres impliquant des usagers et des professionnels issus du domaine de la défense sociale. L’enjeu était de mener une réflexion sur la mise en place d’un comité d’usagers en défense sociale. Pourquoi est-ce important ? Les personnes dites sous statut interné, c’est-à-dire qui, en raison d’un acte délictueux commis et parce qu’elles ont été déclarées irresponsables, se retrouvent sous le régime de défense sociale et sont placées, selon les cas et les places (in)disponibles, dans l’annexe psychiatrique d’une prison, dans un établissement de défense sociale, dans une IHP (Initiative d’habitation protégée), une MSP (Maison de soin s psychiatrique s ), une institution résidentielle pour personnes handicapées... La particularité de ce statut est qu’il est souvent à durée indéterminée – « on sait quand on y entre, jamais quand on en sort » . Ces lieux deviennent donc souvent des lieux de vie (plutôt que de passage) où se côtoient des personnes ayant des profils, des vécus et des besoins sensiblement différents. Pour cette raison, offrir à ces personnes non seulement le droit, mais aussi les moyens de donner leur avis et de s’exprimer sur leur vécu, concourt souvent à améliorer leur situation, à diminuer le sentiment d’injustice lié au besoin d’être écouté et reconnu.

Obtenir ce document(ainsi que les autres brochures de Psytoyens)