CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Économistes atterrés : « Les minimums sociaux doivent être revalorisés »

Le « Nouveau manifeste des Économistes atterrés » (Éd. Les liens qui libèrent). 15 alternatives à l’austérité, à la précarité, au chômage et à la pauvreté. Une feuille de route concrète pour un projet de « société décarbonée ». Alter Echos a lu l’ouvrage collectif et vous en parle dans son fil info.

Ils ne sont plus que trente et un. Mais malgré l’assassinat de Bernard Maris, ce 7 janvier, ils repartent à l’attaque. Dans son « Nouveau manifeste », le collectif de chercheurs, universitaires et experts en économie, qui compte dans ses rangs des pointures telles que Henri Sterdyniak (OFCE) et Frédéric Lordon (CNRS), pourfend les thèses néolibérales et apporte des contre-propositions à la politique de l’offre. Marché du travail, fiscalité, finances publiques… revue de détail en six points clés.

Parmi les propositions, un fonds souverain qui investirait dans la transition énergétique ou la mise au point d’indicateurs économiques pour remplacer le Produit intérieur brut.

Les Économistes exhortent aussi les dirigeants à mettre en place une vraie taxe européenne sur les transactions financières, permettant à la fois de lutter efficacement contre la finance dérégulée et rapportant aux États de vraies recettes.

Pour finir, ils proposent de changer radicalement le fonctionnement de l’euro – voire d’en sortir – en mettant fin à l’indépendance de la Banque centrale européenne et de revenir sur les règles de Maastricht. À lire au moment où les Grecs demandent la renégociation de leurs créances.

Lire la suite de l’article sur le fil Info d’Alterechos