CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Elles racontent leur vie après la rue

Dans Alter Échos n° 464, 24 mai 2018, par Pierre Jassogne.

Marie-Christine et Sylvie ont connu le sans-abrisme : la première à Bruxelles, l’autre à Charleroi. Grâce au travail d’associations comme Job Dignity et Les Fleurs du bien, ces femmes ont pu retrouver une vie « normale ».

Après huit années passées dans la rue, Marie-Christine entame une nouvelle vie. À 53 ans, elle vient de trouver un travail comme serveuse. Un mi-temps qui lui permettra d’ici quelque temps de se loger et de revoir ses deux enfants. « C’est peu d’heures, mais cela m’arrange, étant donné que ce n’est pas simple de retourner à une vie normale, raconte-t-elle. Je rencontre enfin des personnes qui me sourient, alors qu’avant, en rue, j’étais invisible. » Elle évoque alors les raisons de ce « cauchemar » : un compagnon violent, une séparation, une dépression, l’alcool, puis la perte de son emploi et des factures qui s’accumulent avec deux enfants à nourrir… Un scénario bien connu. « De fil en aiguille, la vie s’est acharnée. »

En novembre 2017, la vie de Marie-Christine prend pourtant un nouveau tournant. Elle suit une formation au sein de l’incubateur Job Dignity qui permet aux femmes sans abri de créer un projet professionnel ou de retrouver un emploi.

Lire la suite sur le site d’Alter Echos.