CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

L’enfermement sous la loupe médiatique

- "Taulards pour un temps, parents pour la vie" Portrait par Nicolas Keszei publié le 03 novembre 2017 dans le journal l’Echo.

- "Violences faites aux femmes : quelle réponse judiciaire ?" article de Florence Wautelet publié dans Espace de liberté, mensuel du Centre d’action laïque

REPORTAGE "Taulards pour un temps, parents pour la vie"

Portrait par Nicolas Keszei publié le 03 novembre 2017 dans le journal l’Echo.


Au jour le jour, l’ASBL Relais Enfants-Parents se bat pour le maintien du lien entre les enfants et leurs parents détenus. Un combat de chaque instant, une lutte essentielle pour l’équilibre familial. Derrière chaque histoire, par-delà les décisions de justice, il y a des femmes et des hommes, des mères et des pères. Avant tout.

De loin, de très loin, on pourrait croire à deux fillettes pique-niquant devant un château sorti tout droit d’un conte de fée. La réalité, comme souvent, est moins jolie à raconter. Les gamines assises sur une borne en béton sont sœurs. Il est 15 heures, un mercredi après-midi, et elles mangent un dürüm, en vitesse. Derrière elle, le château en question est la prison de Saint-Gilles, une maison d’arrêt et de peine qui n’a jamais aussi bien porté son nom. D’arrêt et de peine. Les fillettes, pourtant, ont encore l’âge et le droit de croire aux contes de fée. Et derrière les hauts murs de leur château, de la prison, il y a un prince charmant : leur père.(Lire l’article dans son intégralité sur le site lecho.be)

"Violences faites aux femmes : quelle réponse judiciaire ?" Un article de Florence Wautelet publié dans Espace de liberté, mensuel du Centre d’action laïque

Chaque année, 162 personnes décèdent suite à des violences au sein du couple, avec six fois plus de femmes parmi les victimes. Pourtant, jusqu’à 70% des plaintes pour violences conjugales sont encore classées sans suite. Comment améliorer cette situation et la « machine judiciaire » censée les protéger ?
C’est sous l’impulsion de deux femmes, l’ancienne procureure du roi de Liège, Anne Bourguignon, et l’ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, que la classe politique et judiciaire a mis la problématique des violences conjugales à son agenda. Ce sujet, que d’aucuns considéraient relever de la sphère privée, a progressivement glissé dans le domaine public. Parmi les étapes importantes de cette évolution : la signature, en 2011, de la convention d’Istanbul. Premier texte international contraignant en la matière (1), celui-ci offre un cadre juridique complet pour la prévention et pour la protection des victimes. Il vise également à assurer les poursuites effectives de ce type de faits. (Lire l’article dans son intégralité sur laicite.be)

Cet article est extrait du magazine Espace de libertés / Mensuel du Centre d’Action Laïque NOVEMBRE 2017 / N°463 qui traite spécifiquement du Dossier – Enfermement : déni de situation

L’enfermement n’est jamais anodin. Cette année, les journées nationales de la prison nous interpellent sur le vécu difficile des familles et sur le besoin relationnel des enfants. Des jeunes que l’on retrouve encore dans des centres fermés ou enfermés, pour des problèmes de santé mentale. Alors, pour se forger une opinion sur la prison et autres lieux d’enfermement, ce dossier est bourré d’informations. Et surtout de réflexions. Pour se faire son opinion.

Pour commander ce numéro du magazine Espace de liberté et consulter son sommaire, cliquez ici.

Consulter le programme des Journées nationales de la prison autour du thème : Détenu, et la famille ?