CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

La rubrique agenda du 17/02/14

17.02.2014

11/02 - Qui prend au sérieux l’information des patients ?

La Ligue des usagers des Services de Santé asbl (LUSS) vous inviter à un débat politique sur le thème Agir pour une meilleure accessibilité des soins de santé aux patients. Ce débat confrontera les représentants politiques présents aux propositions d’action résultant de l’enquête menée par la LUSS sur l’amélioration de l’information des patients concernant les aides légales et les services. Cette enquête a été menée en concertation avec un large panel d’associations de patients, d’usagers, de personnes en situation précaire et d’acteurs de la santé et du social œuvrant comme interlocuteurs directs auprès des patients (service social des Mutualités, des hôpitaux, CPAS, aide à domicile, maisons médicales…).
Infos pratiques : 9h30-12h30,CEMôme, avenue du Danemark 15-17, 1060 Bruxelles, à proximité de la Gare du midi. Participation gratuite, mais inscriptions avant le 4 mars. Programme de ce débat politique et bulletin d’inscription.

21/02 - Le paysage politique francophone

Lors des élections du 25 mai 2014, les citoyens belges vivant en Région wallonne et en région de Bruxelles-Capitale éliront leurs représentants au Parlement européen, à la Chambre des représentants, et dans les assemblées régionales et communautaires.
Quels sont les partis qui se présenteront pour recueillir leurs suffrages ? Quelles sont les lignes de force de leur programme ? Quel rôle politique jouent-ils et quels sont les rapports de force qu’ils entretiennent ? C’est à ces différentes questions que l’exposé de John Pitseys, chercheur au CRISP, entend répondre.
A noter : le cycle se poursuivra en mars 2014 avec : le 21 mars 2014,de 12h30 à 14h : « Le paysage politique flamand et les enjeux électoraux en Flandre ».
Infos pratiques : 10, rue du Méridien – 1210 Bruxelles - Inscription au CFEP : 02/229 38 52 – Accueil du public à partir de 12h.

15/03 - Des nouvelles prisons. Et après ?

La Belgique doit faire face aujourd’hui à une surpopulation carcérale jamais égalée : 12.000 détenus pour une capacité d’environ 9.400 places. De nombreux acteurs et experts plaident pour une réforme en profondeur du système pénal et pénitentiaire pour juguler cette escalade et rechercher des solutions alternatives à la prison. Aujourd’hui, les pouvoirs publics répondent principalement à ce problème de surpopulation par la construction de nouvelles prisons réalisées via des partenariats-publics-privés (PPP). La question carcérale est un enjeu fondamentalement démocratique. C’est pourquoi Bruxelles Laïque, le Centre d’Action Laïque, Inter-Environnement Bruxelles, la Ligue des Droits de l’Homme, l’Observatoire international des prisons et le Centre de Recherches Criminologiques (ULB) organisent cette journée de réflexion.
Plus d’infos : accès au programme et au formulaire d’inscription - Personne de contact : Anne Fivé - Tél : +32.2.627.68.11/06

17/03 - Le passage à la majorité : Quels enjeux pour les MENA ?

Dans l’accompagnement des adolescents, le passage à la majorité implique une modification de statut administratif qui les rend légalement responsables de leurs actes et de leurs choix de vie. Quels sont les effets subjectifs de ce changement, en regard avec les processus psychiques propres à l’adolescence ? Comment cela se joue-t-il dans un contexte d’exil ? En ce qui concerne les Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA), le changement se double de l’arrêt de différentes protections dont ils bénéficiaient en tant que mineurs. Quels enjeux, pour la prise en charge des MENA, liés à cette rupture radicale, qui peut être parfois brutale, dans le décours d’un processus de construction identitaire inachevé ? Le Service de Santé Mentale Ulysse vous invite à y réfléchir ensemble, à travers différents exposés. Toutes les infos ici.

20/03 - Démocratisons l’économie

Les entreprises n’auraient-elles qu’un mauvais rôle à jouer ? Beaucoup ne le pensent pas. Certaines proposent de produire et consommer autrement : production de biens et services pour plus d’égalité, gestion démocratique et participative, implication citoyenne dans le quartier ou pour la collectivité, création de lieux de débat et d’expression, etc. Alors, poudre aux yeux ? Les entreprises peuvent-elles être réellement des acteurs de démocratie ? Et à quelles conditions ? La participation des travailleurs est-elle réaliste ? Et quel lien avec la concertation sociale ? Ce colloque fait suite à l’étude rédigée par SAW-B " Démocratisons l’économie ! Pratiques et utopies ." Vous pouvez consulter ce document et son annexe numérique sur leur site.
Plus d’infos : accès au programme et inscription.