CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

La rubrique agenda du 19/10/2015

19.10.2015

20/10/2015 - « Citoyenneté et insertion - Quelles pratiques d’Education Permanente au service de quelles émancipations ? »

La FeBISP, Fédération Bruxelloise des organismes d’Insertion SocioProfessionnelle et d’Economie Sociale d’Insertion, a choisi de consacrer sa 19 ème journée d’études à l’Education permanente en insertion.

Voici quelques questions auxquelles la Febisp tentera de répondre le 20 octobre 2015 :

  • L’insertion (im)possible sans l’Education permanente ?
  • Former à un métier, former à la citoyenneté ?
  • Quelle est la place réelle de l’Education permanente dans le secteur de l’Insertion ?

Télécharger le programme complet

Intéressé(e) ?
Envoyez un courriel à Delphine Libert (secretariat@febisp.be) avec le nombre de réservations, le nom des personnes présentes, leurs fonctions et le nom de l’association/organisation/entreprise représentée.

Les places étant limitées, vos inscriptions sont obligatoires (même pour les membres).

Cet événement est gratuit pour les membres de la FeBISP mais il est demandé une participation de 10 euros pour les non-membres. Le paiement est attendu au plus tard le 9 octobre 2015 sur le compte BE 13 0013 3408 3739 avec la communication : JE FeBISP 2015 + le nom de votre association + le nom du participant.

De 9h à 16h30, à l’Espace Jacqmotte, rue Haute 139, à 1000 Bruxelles.

24/10/2015 - Forum sur la diversité culturelle "Bel’Afrika Media & CBAI

L’occasion pour ces deux structures de vous faire découvrir le travail effectué conjointement sur la question du vivre ensemble.

Des capsules video abordant le point de vue des citoyens sur leur quotidien (famille, voisinage, scolarité,…) serviront de support au débat sur les thématiques suivantes :

  • Logement & Habitat
  • Formation & Entreprenariat
  • Soins de santé

Entree libre !

Inscription obligatoire

24/10/2015 - Conférence gesticulée "Un pauvre, c’est comme un compte en banque, ça se gère."

Un Bruxellois sur trois est pauvre. Le problème avec le pauvre, c’est qu’il coûte de l’argent à l’Etat. C’est pour ça qu’il faut l’activer. Parce que du travail, il y en a, il suffit de le trouver, enfin c’est ce qu’on dit ! Cette conférence gesticulée aborde l’un des concepts-clés de l’imaginaire néolibéral pour encadrer la précarité et la reproduire : la méritocratie !

De et par Thierry Barez (Centre de développement et d’animation schaerbeekois).

Spectacle d’éducation populaire, la conférence gesticulée mêle des éléments de vécu à des éléments de théorie.

Dans le cadre du Festival des libertés

Entrée gratuite.

A 14h30 au Théâtre national, Bd Emile Jacqmain 111-115 – 1000 Bruxelles

26/10/2015 - "Les enfants dans la ville : une place aujourd’hui, acteurs de demain !"

Les villes fascinent : la densité et la proximité des services incitent une population active toujours plus nombreuse à s’y installer. Parmi ces nouveaux habitants, des enfants et des jeunes, trop souvent oubliés. Comment prendre en compte leurs besoins et concevoir des politiques urbaines sur mesure et adaptées à leur diversité ? En s’inspirant de ce qui marche !

Les écologistes vous invitent à y réfléchir avec eux. Chercheurs et experts de terrain évoqueront diverses expériences susceptibles d’inspirer les politiques d’enfance et de jeunesse, notamment en matière d’aménagement de l’espace public, de conception des infrastructures dédiées aux enfants et aux jeunes, d’organisation des structures d’accueil, de manière d’appréhender les défis de la multiculturalité et de la précarité.

Parmi les intervenant-e-s : Maria Kylin, chercheuse à l’université d’Alnarp et spécialiste de la conception des espaces publics favorables au développement des enfants ; Frank Norrenberg, architecte spécialisé dans la conception de crèches et d’écoles ; Quentin Verniers, coordinateur du RIEPP (Réseau des initiatives enfants – parents – professionnels), qui accompagne les milieux d’accueil souhaitant améliorer leur accessibilité à toutes les familles et bien d’autres.

Réservez votre place !

Programme complet

Entrée libre – Lunch prévu
Traduction simultanée (français <–> néerlandais ; anglais –> français)
Accès aux personnes à mobilité réduite

Inscriptions : francesca.costanzo@ecolo.be - 02 549 69 08

De 9h à 16h, au Parlement Bruxellois, Hémicycle du Parlement bruxellois, rue du Lombard 69 – 1000 Bruxelles

9/11/2015 – Séminaire Penser les vieillesses – "Négocier avec soi-même et avec les autres : les 75-90 ans face à l’introduction des aides dans leur quotidien"

Par le Centre de Diffusion de la Culture Sanitaire.

Intervenante : Blanche Leider, sociologue, membre associée du CIRFASE, UCLouvain

L’âge de la vieillesse, qu’on se figure communément comme celui du temps figé, du temps qui s’arrête, des habitudes qui s’enracinent… est aussi, paradoxalement, un temps de bouleversements et de profonds changements. A travers cette communication, nous envisagerons alors le vieillissement sous l’angle des transitions qu’il implique, dans les aménagements du quotidien.

Avoir recours à une aide technique (déambulateur, canne, chaise roulante…), recevoir des aides de la part de professionnels (pour la toilette, pour les courses…), repenser l’agencement de son domicile ou revoir son lieu de vie… autant de décisions qui s’imaginent, s’installent ou s’imposent au fil du vieillissement.

Or, ces petites et grandes décisions sont au cœur d’une série d’enjeux et de tensions, pour la personne âgée et son entourage. Parce qu’elles sont liées aux questions de la responsabilité, de l’identité, du risque et de la liberté, ces décisions sont l’objet de multiples négociations, dans les familles. L’analyse de ces négociations, de ces décisions qui se prennent ou ne se prennent pas, nous donne alors des clés pour décrypter de nombreuses situations, débats, conflits, blocages… au sein des familles et auprès de la personne âgée.

Sylvie Carbonnelle, socio-anthropologue, CDCS et METICES, ULB, Bruxelles, ouvrira la discussion.

De 12 à 14 heures à l’Institut de Sociologie de l’ULB – avenue Jeanne 44, 1050 Bruxelles – salle Henri Janne (15e).

13/11/2015 - Colloque "Antisocial, Savoirs vagabonds sur une notion controversée" .

Par la Faculté de Droit et de Criminologie de l’ ULB.

Anti. Qui est « contre », « hostile à », qui « soigne » ou « neutralise ». Mais qu’advient-il du préfixe lorsqu’il est sollicité pour s’arrimer au « social » ? Entre incivilités, troubles de la personnalité ou du comportement, troubles de l’ordre public, marginalité, nuisances, nuisibles, décrochage, dérangement public, désaffiliation, que
recouvre la notion vagabonde d’« antisocialité » et quelles sont les conceptions de la société qu’elle prétend viser ?

Ne trouve-t-elle pas à s’appliquer aussi à des dispositifs, des normes et des réglementations ?

Si le repérage des situations problématiques passe difficilement à côté de conduites dérangeantes, entre le mégot de cigarette jeté à terre, le casque du lecteur MP3 tonitruant dans le train et toutes les petites transgressions ordinaires qui irritent, les logiques de l’antisocialité s’avèrent discrètes dès qu’il s’agit de les identifier au-delà des criantes évidences. Dès lors, la spéculation bancaire, le droit de grève ou la fraude sociale deviennent des terrains peu fréquentables mais à fréquenter sous le regard croisé du professionnel et du chercheur, en favorisant un strabisme divergent. D’un autre côté, les phénomènes dits « antisociaux » restent sociaux, interrogeant souvent de manière incisive et décisive, l’ordre social, la puissance et l’inertie étatiques ainsi que les solidarités instituées et les modes formels de régulation et de production des normes.

Face au poids que prend cette notion pour qualifier des conduites, fonder des normes et des politiques publiques, ce colloque invite à réfléchir de manière pluridisciplinaire. Il propose de vagabonder entre les savoirs pour faire apparaître les grandes controverses qui traversent la référence à l’antisocialité ou à ses notions voisines mais aussi pour passer en revue et confronter les lieux, les acteurs et les politiques publiques auxquelles elle trouve à s’appliquer.
Programme complet en PDF

Prix : 20 € : le prix inclut la participation au colloque et les pauses-café. À verser sur
le compte (BNP Paribas Fortis) BE79 2100 4294 0033 BIC : GEBA BEBB avec la communication « Nom + prénom – inscription colloque 4R00C000026 » avant le 6 novembre.
Gratuit : Étudiants et chômeurs.
Inscription : complétez et renvoyez le formulaire avant le 6 novembre à thomas.rochet@ulb.ac.be

De 9h à 16h30, Salle Dupréel, Bâtiment S - 1er étage, Avenue Jeanne, 44 à 1050 Bruxelles, ULB - Campus Solbosch