CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

La rubrique agenda du 9/11/2015

09.11.2015

13/11/2015 - Midi-débat Santé et prison : l’équation insoluble ?

Médecins du monde et l’Agence Alter vous invitent au 4e midi-débat du cycle « santé et précarité ».

La prison concentre une population précaire présentant un nombre important de pathologies. Les conditions d’incarcération ne font que fragiliser la santé des personnes détenues et le manque de moyens limite l’accès aux soins. À la sortie, cet accès aux soins n’est pas davantage garanti. Quelles solutions pour améliorer la santé des personnes détenues ?

Intervenant.e.s :

  • Gaetan de Dorlodot, directeur médical à la prison de Saint-Gilles
  • Johan Kalonji, psychiatre à l’annexe psychiatrique de la prison de Forest
  • Véronique van der Plancke, avocate, collaboratrice scientifique au sein de l’Institut pour la recherche interdisciplinaire en sciences juridiques (UCL) et vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH).
  • Kris Meurant, coordinateur social et responsable du volet prison à l’asbl Transit
  • Vinciane Saliez, coordinatrice équipe 2ème ligne à l’asbl Modus Vivendi et présidente de l’asbl I.Care

Boissons et sandwiches à disposition

Participation gratuite.

Entre 12h et 14h, Salle Delvaux, Auberge de Jeunesse Jacques Brel – Rue de la Sablonnière, 30 à 1000 Bruxelles

22/11/2015 - Nuit du savoir sur Bruxelles

Le monde dans Bruxelles. Bruxelles dans le monde. Tel est le thème de la quatrième édition de la Nuit du Savoir sur Bruxelles. Le Brussels Studies Institute mobilise à nouveau une équipe d’éminents chercheurs et penseurs qui partageront leur connaissance sur Bruxelles avec le public. Entre les présentations et les discussions, des artistes bruxellois présenteront de brèves interventions. Et au Kaaicafé, on pourra se jeter avec enthousiasme dans la mêlée des joutes oratoires.

[http://www.kaaitheater.be/fr/e1271/la-2ieme-nuit-du-savoir-sur-bruxelles/]
Tarif : 5 euros
En néerlandais, français et anglais

De 19h à 00h00 au Kaaitheater (20 square Sainctelette, 1000 Bruxelles)

Du 14 au 22/11/2015 - Journées nationales de la prison 2015. Thématique : “Tant de temps…”

Pourquoi s’intéresser aux prisons ?

La plupart d’entre nous n’y ont pas mis, et n’y mettront pas les pieds durant leur vie.

Et pourtant, elles sont là : trente-cinq prisons abritent à peu près douze mille détenus aujourd’hui en Belgique. Mais remplissent- elles leur rôle, à savoir punir l’auteur et protéger la société ? Au regard des chiffres très élevés de la récidive,- plus d’un condamné sur deux récidive-, on est en droit de se demander si la prison correspond à sa mission première ?

Celle-ci est-elle donc pertinente et compatible avec d’autres missions énoncées par la loi pénitentiaire telles les missions de réinsertion, de réparation et de réhabilitation qui souffrent de manque de moyens, de cohérence et restent dès lors essentiellement de l’ordre du discours justificatif ?

Comme l’école, comme l’hôpital, la prison fait partie de la société et ce sont nos impôts qui la financent. A ce titre, nous avons un droit de regard sur ce qui s’y passe. C’est ce constat qui a poussé une série d’associations de toutes obédiences à organiser pour la deuxième année des Journées Nationales de la prison, autour d’un thème : “Tant de temps…” Le but de ces journées : l’information et la réflexion des citoyens. Durant une semaine, du 14 au 22 novembre 2015, à travers le pays entier, des activités très diverses sont prévues pour permettre à chacun de se sensibiliser aux questions que pose la prison et aux réponses qu’il souhaiterait voir apporter pour qu’elle joue véritablement un rôle dissuasif, et un rôle de réinsertion.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site des Journées nationales de la prison
Pour accéder directement auprogramme 2015

19/11/2015 - Féminismes et antiracismes : même(s) combat(s) ?

Une soirée autour de Rokhaya Diallo qui s’annonce passionnante... et passionnée
I

  • Comment, dans un contexte postcolonial, penser l’articulation des différentes luttes, antiracistes, féministes ?
  • Comment éviter leur possible instrumentalisation à des fins racistes ou communautarisantes ?
  • Comment surmonter les inévitables divergences pour renforcer les combats communs ?

Au programme :

18h Féminisme et multiculturalisme : les paradoxes du débat*

Introduction à la soirée : les enjeux, les concepts (qu’est-ce que l’intersectionnalité, le postcolonialisme, le décolonialisme, etc.) et les possibles paradoxes qu’entraînent différentes approches, par Nadine Plateau, cofondatrice de Sophia, présidente de la commission enseignement du Conseil des Femmes francophones de Belgique, membre de Tayush

(*) le titre, joliment évocateur, est tiré de l’ouvrage coécrit par Gily Coene et Chiara Longman

19h15 Pause

20h Féminismes et antiracismes : même(s) combat(s) ?

Dans la droite ligne de Christine Delphy, Rokhaya Diallo, fondatrice des Indivisibles, auteure, réalisatrice et militante, sera confrontée à trois discutant.e.s, pas forcément dans sa ligne mais respectueux/ses du souci de débattre…

Questions de laïcité : Carmen Castellano, secrétaire générale des Femmes Prévoyantes Socialistes et présidente du Centre Librex
Être une femme racisée dans la société d’aujourd’hui : Noura Amer, présidente d’AWSA.be – Arab Women’s Solidarity Association-Belgium
De l’humour comme outil de déconstruction en matière de luttes antiracistes et féministes : Edgar Szoc, rédacteur en chef adjoint de Politique, revue de débats
Les dialogues seront suivis d’un moment d’échange avec la salle.

Modération : Gia Abrassart, journaliste, animatrice du site cafecongo.be

Paf : 5€ (petite restauration comprise)

De 18h à 22h au PointCulture Bruxelles, 145 rue Royale, 1000 Bruxelles (métro Botanique)
Merci de penser à réserver votre place pour nous permettre de vous restaurer : bxlcentre@pointculture.be– 02 737 19 60

23/11/2015 - MIDI NOMADE "Pourquoi créer un collectif auto-organisé de travailleu(r)ses du sexe en Belgique ?"

Rencontre-débat autour des expériences participatives.

Avec U.T.S.O.P.I.[Union des Travailleu(r)ses du Sexe Organisé-e-s pour l’Indépendance], un groupe d’auto-support bruxellois de travailleurs du sexe récemment créé.
Ils reviendront sur la genèse de leur projet, la singularité de leur démarche et les enjeux de cette dernière.

Entrée gratuite
Petite restauration sur place
Réservation : reseau@dune-asbl.be

De 12h à 14h, dans les locaux de Bruxelles-Laïque18, Avenue de Stalingrad 1000 Bruxelles

26/11/2015 - Journées d’informations Focus Action : Les actions en faveur de l’insertion des jeunes et les nouvelles initiatives pour 2015-2018 du Fonds social Milieu d’Accueil d’Enfants

Au programme :
Les initiatives de la CP 332 en faveur de l’insertion des jeunes : bilan et perspectives
9:30 - 12:30
Lunch : 12:30-13:30
La formation et les initiatives du Fonds social MAE pour 2015-2018 en faveur du secteur
13:30 - 16h30

Programme détaillé

La participation aux journées est gratuite et accessible à tous via une inscription en ligne avant le 20 novembre (obligatoire) ! Inscription en ligne. Contacts et informations projets.jeunes@apefasbl.org
Tel. 02/229 32 52

De 9:30 - 16:30 au B.I.P. (Brussels Information Place), Place Royale, 11 Salle des Guichets 1000 Bruxelles

3/12/2015 - Journée de réflexion et l’échange "Pratiques en service de santé mentale. Quelle diversité ! "

Par le Service de santé mentale de l’asbl A.N.A.I.S. Regards croisés sur quelques expériences d’interventions singulières.
• Le Grès : L’atelier des trois ponts
• Le Chien vert : Dispositif de médiation familiale
• SSM-ULB : psychodramme adulte
• SSM La Gerbe : L’heure atelier

Réservations avant le 20 novembre : ssmanais2015@gmail.com
PAF lunch inclus : 25 euros. BE14-7512025015-83

De 9h à 16h aux Halles de Schaerbeek 22, rue Royale à 1030 Schaerbeek

10/12/2015 - Conférence « Usager Roi, usager dans ses droits ? »

Le Service Laïque d’Aide aux Justiciables et aux Victimes asbl a le plaisir de vous annoncer sa conférence annuelle.

Accueillir les personnes et leur demande est une tâche essentielle dans le contexte d’un Service d’Aide aux Justiciables. Des consultations d’aide psychologique, sociale et juridique adaptées aux besoins spécifiques sont proposées.

Il est fréquent que les victimes ou les auteurs d’infractions parfois confrontés à des conditions de vie considérablement dégradées, éprouvent un état d’urgence. Leur rapport au temps n’est alors plus en phase avec celui du commun des mortels. Ils ont à agir pour assurer leur protection et au pire leur survie. Il est légitime que les personnes en situation de danger probable manifestent de l’impatience voir de l’incompréhension à l’égard d’institutions desquelles elles attendent une réponse dont dépendra leur sort même si cela comporte une part d’imaginaire.

Il arrive cependant que l’impatience se mue en agressivité et que la demande s’exprime sur le ton de l’intransigeance. L’accueil dès lors nous paraît mis en difficulté tant le demandeur semble dénier les conditions de la réalité. Les informations que nous pouvons apporter dans l’immédiat ne paraissent pas compter. Les délais ou la disponibilité des professionnels du réseau deviennent la cause de vaines protestations.

Que comprendre de l’arrogante position de cet « usager-roi » qui semble mettre en péril, en définitive, la possibilité pour lui-même d’une évolution favorable ? A celui-là qui demande la lune et à défaut de pouvoir la décrocher et la lui offrir : comment pourrions-nous au mieux prendre position face à cet impossible où nous paraissons être envoyés ?

De 9h-12h30 (accueil 8h40) à Bruxelles (le lieu sera précisé ultérieurement)

Info et inscription (PAF 25€) : tél 02/538.03.50 ou email formation@slaj.be