CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Layla M. : quand l’adolescence est un feu et l’injustice une allumette ...

23.11.2016

Layla M, un film de Mijke de Jong, en salle dès le 23 novembre 2016.

Des paroles racistes alors qu’elle officie comme juge de touche pour un club de foot amateur et elle pète un cable ; une famille qui ne comprend pas que leur fille de 18 ans ne supporte plus la discrimination envers sa communauté et pense ne jamais pouvoir trouver sa place dans cette société ; un père qui reste dans la négation et le rejet plutôt que dans la compréhension et l’amour ; une mère qui ne trouve pas les mots justes ; un frère qui se fait tabasser par les flics dans une manif antiraciste. Une injustice qu’elle n’accepte pas ...

Et puis un beau gosse qui l’approche ; une photo, la tête couverte d’un niqab et le point levé.

L’embrigadement peut commencer. Par la propagande sur internet d’abord. Des réunions ensuite. "Un martyr ne meurt pas tant ses convictions sont fortes."

Le voyage rêvé enfin. Des Pays-Bas au Moyen Orient en passant par la Belgique. Et retour. "Trop tard pour pleurer."

Avec un ton juste, une actrice épatante dans le rôle titre (Nora El Koussour) et quelques scènes qui tutoient les cimes émotionnelles, Leyla M. nous offre, sous la forme d’une fiction, un regard fascinant sur le monde des jeunes musulmans qui tentent de trouver dans la radicalisation des réponses à leurs questions existentielles.

Jamais, cependant, les fondements intellectuels du djihadisme ne sont déconstruits. Raison pour laquelle la projection du film aura avantage a être accompagnée par un débat à chaque fois que nécessaire.

Alain Willaert, CBCS (18/10/16)

Voir la bande-annonce du film

Lire la critique de Variety

Lire la critique de Screen