CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

"Le nouveau tax-shift nuira aux systèmes de santé"

Opinion de Julie Maenaut, coordinatrice de la Plate-forme d’action Santé et Solidarité, membre du Think tank Tripalium parue sur le site du Vif.be

La politique d’austérité menée dans la plupart des pays européens n’a pas épargné les systèmes de santé. Ces politiques se traduisent notamment par une dégradation des conditions de travail et de la qualité des soins dispensés.

Or, il existe un lien direct entre d’une part la qualité de soins offerts, et d’autre part la mise à disposition d’un personnel suffisant et la qualité des conditions de travail de l’ensemble du secteur des soins.

Une pénurie en personnel a un impact direct sur la qualité des soins, mais également sur la disponibilité et l’accessibilité des soins. Les conditions de travail ont un effet direct sur le nombre de nouveaux membres du personnel et sur les membres du personnel en service. Elles conditionnent en grande partie les mouvements (arrivées et départs) du personnel : afin d’offrir davantage de perspectives en matière de soins de qualité à chacun, il faudra disposer de suffisamment de membres du personnel qui restent à leur poste parce que les conditions de travail sont satisfaisantes.

Aujourd’hui, tous les pays européens font face a une pénurie en personnel soignant. Elle risque encore de s’aggraver compte tenu de l’évolution démographique que connaissent la plupart des pays européens. Alors que le vieillissement général de la population fait augmenter les besoins en soins, la population professionnelle de santé se raréfie, selon le bureau européen de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). (Lire la suite sur le site du Vif.be)