CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Les droits humains sont en danger, même en Belgique

Les droits humains sont plus que jamais menacés à travers le monde, après une année 2015 marquée par des souffrances infligées à des millions de personnes et des mesures sécuritaires et antiterroristes draconiennes imposées par les gouvernements, alerte Amnesty International dans son rapport annuel. La Libre Belgique (d’après Belga), 24 /02/2016.

La Belgique n’est pas épargnée, pointe Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone de l’organisation. Les attentats ainsi que la menace terroriste ont mené le gouvernement belge à présenter des propositions de mesures "préoccupantes sur le plan des droits humains", comme le droit à la vie privée (extension des motifs pour une déchéance de nationalité, allongement du délai de garde à vue, perquisitions à tout moment lors d’enquêtes liées au terrorisme, etc.). C’est pourquoi il est nécessaire, dans un premier temps, "d’évaluer les premières mesures déjà prises avant les attentats de Paris en novembre, pour voir si ça en vaut la peine", souligne M. Hensmans.

"Le danger, c’est quand ces mesures sont inscrites dans la Constitution ou dans la durée (...) ainsi que le basculement du judiciaire vers l’administratif".

Lire la suite de l’article sur le site de LLB.

Accès au rapport sur le site d’Amnesty international

ET SI VOUS NE CROYEZ PAS AMNESTY, LISEZ CECI !
Leopold Lippens, bourgmestre de Knokke, réagit à la crise des migrants : "Qu’on fasse un camp comme à Guantanamo, sans les torturer" P.N. (SudPresse)