CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Réfugiés : vers une privatisation de l’accueil

Opinion de Selma Benkhelifa
Avocate - Progress Lawyers Network parue sur le site web du Vif le 13/10/15

On a beaucoup parlé de la crise des migrants, de la crise de l’accueil et du parc Maximilien. S’il faut saluer l’immense élan de solidarité à l’égard des réfugiés, il convient de s’interroger sur la source de la crise, ses conséquences et ses raisons politiques.

Comment dans un pays comme la Belgique, plusieurs centaines de demandeurs d’asile ont-ils dû être pris en charge par des citoyens compatissants ? Theo Francken a prétendu avoir été surpris par l’afflux massif et tout le monde y a cru.

On l’a entendu dire que la Belgique enregistrait entre 4000 et 5000 demandeurs d’asile par mois et que ces chiffres rendaient l’accueil impossible a gérer. Ce qui expliquerait le parc Maximilien.

En effet, les chiffres sont là : 4.621 demandes d’asile ont été introduites en Belgique au cours du mois d’août 2015 et 5.512 demandes d’asile en septembre 2015.

Le nombre de demandes d’asile peut-il expliquer à lui seul la crise de l’accueil ? Nous ne le pensons pas.

Lire l’article dans son intégralité sur le site www.levif.be