CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Revue de presse hebdomadaire - 24/11/2014

Un peu moins d’économique et un peu plus de politique, voire d’institutionnel pour ouvrir la rubrique socio-économique de la revue de presse cette semaine. Journalistes et spécialistes continuent à essayer de décoder où va la « Suédoise ». A commencer par cette contribution de Marc Jacquemain de la revue Politique qui croit détecter le vrai message du gouvernement fédéral.

Le Soir salue le grand oral auquel se soumettent à la Chambre les ministres fédéraux et y voit une avancée, certes perfectible.

Dans un entretien accordé au Vif l’Express, le politologue Carl Devos décode avec sévérité les positions du gouvernement et de l’opposition.

Mais toutes ces analyses, aussi nuancées soient-elles, reflètent bien le désarroi idéologique actuelle. Alors, parfois, en période de confusion intellectuelle, il est bon d’écouter un de nos grands philosophes encore vivants : Jürgen Habermas, qui nous exhorte à la plus grand vigilance face à la montée des nationalismes en Europe. Ou de mettre un peu de perspective historique dans le processus actuel de détricotage des droits sociaux comme le fait Mateo Alaluf dans cet entretien accordé à Agir par la Culture. Et, pour finir, de rappeler que là où au Nord, on se lance dans une course éperdue vers l’austérité, au sud, des pays, optent pour une autre politique économique. L’économie, c’est toujours et avant tout de la politique.

Précarité : détricoter la bas de laine

Au menu du détricotage, un fil à tirer de la pelote de laine : le caractère universel des allocations familiales. La presse flamande a relayé les débats suite à la déclaration d’un acteur qui s’interrogeait sur l’utilité de verser des allocations familiales aux ménages à double revenu. Précisons qu’il s’incluait dans ce profil. Une mesure fortement critiquée par les experts en pauvreté. Comme Christophe Robert, délégué général adjoint de la Fondation Abbé Pierre, en France, qui rappelle que travailler ne protège pas de la pauvreté.

Un rapport récent de l’UNICEF nous rappelle qu’un enfant sur trois vit à Bruxelles sous le seuil de pauvreté. C’est l’occasion pour l’ONE de publier une étude sur l’apprentissage du langage en Communauté française. A ce sujet, cet article paru dans L’Observateur sur les vertus du bavardage avec les plus petits comme mesure de réduction des inégalités. A vos « patati et patata, areuh areuh » !

Autre rappel sinistre : on compte de plus en plus de femmes et d’enfants, de travailleurs parmi les SDF. Ce sont les leçons tirées d’une étude de l’INSEE que France Culture résume dans cette infographie éclairante.

Exclusion du chômage : l’échéance approche

Janvier 2015 approche à grands pas et avec lui, l’application de la mesure d’exclusion du chômage de milliers de personnes. Didier Gosuin, ministre bruxellois de l’Emploi, demande un report de la mesure.

Santé et sexualité

Le débat se poursuit autour des numéros d’INAMI insuffisants accordés aux étudiants francophones en médecine comme en témoigne ces deux articles parus respectivement dans La Libre Belgique et dans Le Soir.

La mutualité socialiste Solidaris a réalisé un sondage à questionnaire ouvert auprès de Belges et de médecins pour décoder le sentiment de santé et de bien-être de la population. Et ce n’est pas brillant pour un pays qui a un des meilleurs systèmes de santé au monde... Autre enseignement de l’étude : les jeunes seraient peu intéressés par leur santé.

Et si on revenait au bon vieux temps où les antibiotiques n’existaient pas ? Juste histoire de mesurer combien ce traitement a révolutionné nos vies et prendre conscience que la résistance des virus aux antibiotiques nous met tous en danger.

Cet article paru dans Le Vif l’Express dénonce le fait que la Belgique n’a plus de politique antitabac digne de ce nom.

Toujours dans l’hebdomadaire, cet article qui nous apprend qu’un milliard d’êtres humains vit sans accès à des sanitaires, une situation qui favorise la propagation de virus et maladies.

Et pour finir cette rubrique santé, je vous présente Angel et Nao. Angel est autiste et Nao un petit robot. Ensemble, ils ont inventé la « choré la plus ouf » qu’on aurait bien du mal à suivre.

Sans-abrisme

Scandale sexuel au Samusocial ? La RTBF relaie une info parue dans De Morgen et qui fait état d’accusations de tentatives d’abus sexuels sur une femme sans abri de la part d’un travailleur du Samusocial.

La ministre bruxelloise en charge de l’Aide aux Personnes, Céline Frémault (cdH) dément, quant à elle, le retard de la mise en place du dispositif hivernal en raison de questions budgétaires.

Drogues

Cannabis repetita, une chronique de trois minutes consacrée, sur France Culture, à la petite plante aux feuilles en étoile aux vertus thérapeutiques.

Handicap, une histoire

Série en quatre épisodes d’une émission de radio sur le handicap abordé du point de vue de l’histoire. On y aborde notamment les blessés psychiques de la Première Guerre mondiale, les malades mentaux réputés « inéducables », les difficultés d’accès au marché de l’emploi et la perception du handicap à travers les âges.

Bruxelles, cosmopolite

Bruxelles, on y vit, on l’aime, on la hait. Mais sait-on que c’est la 2ème ville la plus cosmopolite d’Europe ? Un portrait tout en contraste dans Le Vif l’Express.

Bonne nouvelle sur le front de l’éducation dans notre chère région : les écoles ne seraient plus saturées à partir de 2020.

Étrangers

Une récente déclaration du nouveau secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, le N-VA Theo Francken, selon laquelle les avocats spécialisés dans le droit des étrangers entretiendraient une soi-disant industrie de la migration n’est pas passé inaperçue.

Le Soir s’interroge sur les difficultés que semble présenter notre pays en matière d’intégration des étrangers.

Et pour finir cette rubrique, un article de l’Observateur sur les camps (de réfugiés, de déplacés, de concentration, de rétention, auto-établis…) en démocratie ou en dictature, en temps de paix ou de guerre : ou comment le provisoire se pérennise et devient un lieu de vie, souvent à la marge.

La Libre Belgique parle des personnes aussi invisibles que les réfugiés : les esclaves. Et rappelle que si notre pays se classe plutôt parmi les bons élèves en matière de traite des êtres humains, il compte quand même quelque 1500 esclaves.

Féminisme et sexisme

Israël innove en matière de droits des homosexuels en créant une carte d’identité pour les enfants de couples de même sexe.

Plusieurs articles viennent rappeler qu’une femme sur trois est victime de violences conjugales. A lire dans L’Observateur et dans La Libre Belgique.
Pink Planet ! Pourquoi les petites filles préfèrent-elles le rose ? Une prédisposition ou un formatage culturel ? À lire dans Le Vif l’Express.

La bêtise, cette qualité la plus communément partagée, se glisse parfois dans les lieux les plus inattendus et quand elle concerne les femmes, cela s’appelle du sexisme.

Les femmes et leur gynéco : on ne peut imaginer relation plus intime entre patiente et praticien de la médecin. Oui, c’est sans compter sur la stupidité qui peut se glisser aussi dans le cabinet du professionnel. Voici quelques anecdotes vécues par des femmes par-dessus les étriers. Et ça ne vole pas toujours très haut.

N.De, C.D.C.S, le 21/11/2014, pour le CBCS