CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Saturation du WTC III

Communiqué de presse de Médecins du Monde

Saturation du WTC III – Les consultations de Médecins du Monde doublent

« Plus de 30% des patients sont des femmes et des enfants »

La saturation des centres de pré-accueil et d’accueil commence à se ressentir dans les consultations de Médecins du Monde, qui s’occupe de la prise en charge médicale des réfugiés au Quai Willebroeck. En une semaine de temps, les équipes ont vu les consultations doubler. Et observent l’augmentation de la présence d’un public particulièrement vulnérable  : toujours plus de femmes et d’enfants se présentent aux consultations. Médecins du Monde appelle le gouvernement à trouver des solutions pour désengorger l’accueil des réfugiés.

« Voilà déjà un temps que nous constatons un nouvel afflux de réfugiés dans nos consultations », déclare Nel Vandevannet, coordinatrice des projets belges. « Depuis le 24 octobre, nos bénévoles soignent une cinquantaine de personnes par jour. Avant, il s’agissait de plus ou moins 25 personnes. En une semaine, le nombre de consultations a donc doublé. »

Médecins du Monde constate que toujours plus de réfugiés arrivent d’Erythrée, de Somalie ou encore d’Afghanistan : « Ceci explique sans doute l’augmentation du nombre de consultations », selon Mme Vandevannet. L’ONG observe également que de plus en plus de femmes et d’enfants sont en quête de soins médicaux. « Certains jours, plus de 40% de nos patients sont des femmes et des enfants. En moyenne, ce groupe particulièrement vulnérable constitue 36% de notre patientèle. C’est inquiétant. »

Cette semaine, le Docteur Martine Verhelst a assuré deux sessions de consultations. Elle raconte : « J’ai vu beaucoup de femmes et d’enfants. Certaines d’entre elles étaient enceintes, ou venaient d’accoucher. Nous faisons ce qu’on peut, mais la situation est loin d’être simple : les équipes se relaient et le cabinet n’est pas adapté pour des consultations gynécologiques. Les enfants et bébés que nous voyons ne sont pas en ordre de vaccins, parfois pas vaccinés du tout. Quant au suivi gynécologique des femmes enceintes, il était tardif, voire inexistant. »

La fraîche nouvelle du passage à l’examen de 250 dossiers par jour (au lieu de 150) est positive, mais insuffisante. « Au plus fort de la crise cet été, ce sont également 250 personnes qui étaient enregistrées chaque jour. A ce moment-là, le parc Maximilien était plein. Aujourd’hui, c’est la saturation de l’accueil qu’il faut solutionner. Le WTC III est plein. La nuit dernière, 150 personnes ont dû chercher une alternative d’hébergement. Grâce au travail de la Plateforme citoyenne, ceci n’est pas encore visible dans la rue. Apprenons du passé, trouvons des solutions avant qu’il ne soit trop tard et surtout, avant l’arrivée de l’hiver ! »

Tous les jours au Quai Willebroeck, Médecins du Monde réalise des consultations médicales gratuites, de 14h à 18h, avec une équipe de 50 médecins, infirmiers, traducteurs et accueillants. 57,5% des patients de Médecins du Monde sont actuellement hébergés en structures de pré-accueil.

Plus d’infos :

Marie-Anne Robberecht
Marie-Anne.Robberecht@medecinsdumonde.be
Tél : 0493 25 49 09