CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Voilà pourquoi nous manifesterons le 27 mars …

27.03.2014 10h00 15h00 Quartier Léopold

Bruxelles

Le front commun syndical, soutenu par une partie des organismes représentatifs des employeurs, a déposé un préavis de grève du secteur non marchand. Une manifestation est prévue jeudi 27 mars. Le CBCS y sera.

Le message ? Replacer le non marchand au centre des priorités des futurs gouvernements relevant de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

A l’heure des transferts de compétences suite à la 6ème Réforme de l’Etat – dans les domaines de l’Aide aux personnes, de la santé, de l’emploi, de la fiscalité… - la tentation des futures coalitions gouvernementales sera grande de faire peser sur nos secteurs d’activités tout le poids de l’austérité imposé par le Traité budgétaire européen. Les transferts concernent en effet l’exercice des compétences, les budgets, mais aussi les efforts qu’il faut consentir pour maintenir le taux d’endettement de la Belgique dans les marges du Traité. Pour en savoir plus sur le TSCG.

Des études universitaires, tout comme les statistiques des comptes satellites de la Banque nationale, démontrent le poids économique du non marchand et sa capacité à créer de l’emploi.

Néanmoins, une partie importante de la classe politique persiste à penser que nous vivons au crochet du secteur marchand, dépensant la richesse générée par les entreprises privées marchandes et n’en créant aucune par nous-mêmes.

Au contraire, le secteur non marchand soutient et participe à l’activité économique (par les services et par ses emplois), et est un développeur de bien-être social, et donc de sens dans une société en crise structurelle.

Ce que nous demandons

  • Les conséquences budgétaires de la réforme de l’Etat ne peuvent être assumées au sein du non marchand et des services publics (gestion de la misère plutôt que lutte contre la pauvreté, avec des budgets de moins en moins adaptés aux besoins, instaurant ainsi une concurrence entre sous-secteurs pour le partage des ressources disponibles).
  • Les interlocuteurs sociaux du non marchand doivent être associés étroitement aux dispositifs mis en place pour assurer le transfert de compétences, et à la gestion de celles-ci.
  • Le transfert des compétences en matière d’aide à l’emploi ne doit en aucun cas se traduire par une fragilisation à court, moyen ou long terme, du secteur non marchand, particulièrement en matière d’APE en Wallonie et d’ACS à Bruxelles.
  • Des moyens conséquents doivent permettre aux interlocuteurs sociaux, via de nouveaux accords non marchands, de continuer la professionnalisation du secteur et rendre celui-ci plus attractif, permettant ainsi d’améliorer encore les services à la population.
  • Le non marchand doit à nouveau être intégré dans les priorités des plans Marshall 2022 (Wallonie), ce qui n’est plus le cas actuellement.

Voilà pourquoi nous ferons grève et descendrons dans la rue ce 27 mars 2014.

Marie-Christine Meersseman et Pierre Schoemann, administrateurs de la FASS et du CBCS
Yves Dupuis, Permanent SETCa et administrateur du CBCS
Emmannuel Bonami, Permanent CNE et administrateur du CBCS
Charles Lejeune, Président du CBCS
Alain Willaert, Coordinateur général du CBCS
(14/03/2014)

Les travailleurs participant à cette manifestation ayant subi une perte de salaire seront couverts par une indemnité de grève. Leur absence doit être considérée comme justifiée.