CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Bien plus que des soins ! Zorg en zoveel meer !

Campagne nationale de sensibilisation aux soins palliatifs, du 2 au 30 mars 2020. Différents canaux d’accroche - affiches, dépliants, spots radio, réseaux sociaux, vidéos, écrans de certaines pharmacies et hôpitaux - réorientent vers ce site web :https://www.bienplusquedessoins.be/

Avec les professionnels de la santé

La Fédération Bruxelloise de Soins Palliatifs et Continus (FBSP) lance une campagne nationale de sensibilisation aux soins palliatifs du 2 au 30 mars 2020. Elle souhaite étroitement y associer les médecins généralistes, les associations de professionnels, les hôpitaux et les équipes palliatives de la Région de Bruxelles-Capitale.

Cette campagne, d’ampleur nationale est menée simultanément par les 3 fédérations belges de soins palliatifs dans les 3 régions du pays, grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin, avec un accent particulier à Bruxelles (grâce au soutien complémentaire de la Cocof et de la Cocom). Elle vise le grand public. Son objectif principal est de montrer une image plus positive des soins palliatifs en portant le message suivant : « Les soins palliatifs améliorent la qualité de vie du patient et de ses proches, et ce d’autant plus s’ils sont envisagés tôt ». L’objectif est de lutter contre les idées reçues sur les soins palliatifs et la peur qu’elles génèrent et de sensibiliser à l’importance des soins palliatifs précoces et intégrés.

Soins palliatifs : idées erronées !

L’OMS, dans « repères en soins palliatifs » (Fev 2018), identifie parmi les principaux obstacles liés aux soins palliatifs : les idées erronées sur les SP, de même que la
méconnaissance des responsables politiques, des professionnels de la santé et du grand public de ce que sont les SP et des avantages qu’ils peuvent apporter aux patients et aux systèmes de santé.
L’OMS affirme que « les SP ont une efficacité maximale lorsqu’ils sont envisagés à un stade précoce de maladie » et préconise « d’inclure les soins palliatifs dans la continuité des soins en les associant aux
programmes de prévention, de détection précoce et de traitement ».

Le Conseil de l’Europe a adopté en novembre 2018 une résolution portant sur l’offre de soins palliatifs en Europe. Parmi ses recommandations, il appelle les Etats membres à : « améliorer la sensibilisation du public aux soins palliatifs
par le biais des médias et de campagnes d’information /lever les obstacles dus à l’éducation et aux attitudes en sensibilisant les professionnels de la santé et le grand public
à une gestion appropriée et effective de la douleur, y compris les traitements à base d’opioïdes ».

Fin 2017, le KCE dans son rapport sur les soins appropriés en fin de vie, met en exergue l’importance d’informer la population : « Citoyens, patients et soignants peuvent être informés et sensibilisés à la question des soins de fin de vie,
de la planification anticipée, des soins palliatifs, des droits dupatient, etc. Une réflexion et une prise de décisionanticipée autour des soins de fin de vie est souvent (y compris dans notre enquête) considérée comme un moyen efficace d’éviter des soins inappropriés, ce que confirme la recherche ».

Concrètement ?

Affiches, dépliants, spots radio, réseaux sociaux, vidéos, écrans de certaines pharmacies et hôpitaux - réorientent vers ce site web :https://www.bienplusquedessoins.be/

Celui-ci démystifie certaines idées reçues et renvoie le public vers des sources d’informations complémentaires : (« Parlez-en à votre médecin traitant » / site web des fédérations / helpdesk de Brusano à Bruxelles).

Accès à la brochure d’information.