CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Collectif 21 : faire association aujourd’hui… Et demain ?

Dans une période où de nombreux repères vacillent et où les tendances sont plutôt à la tension ou au repli qu’au « faire société », le Collectif21 entend fédérer, interroger et réaffirmer le fait associatif comme une composante incontournable de la démocratie, lui dessiner des perspectives d’avenir à formuler en recommandations politiques.

Personne de contact : Alain Willaert

Le Collectif21, c’est quoi ? Son objectif ?

Quelques institutions ont initié le Collectif21 [1] en vue d’interroger l’histoire et les perspectives des associations en Belgique sous différents angles (psychanalytique et philosophique, administratif et financier, historique, de gouvernance, économique, politique…). Le projet vise également à faire le point sur leur fonction d’innovation sociale, de créativité et de contre-pouvoir ou de résistance.

Pourquoi ?

La récente intégration des associations au sein du Code des Sociétés et des Associations (CSA) a fait disparaître l’une des dernières frontières formelles entre « l’entreprise » et « l’association ». Cette évolution a suscité divers questionnements sans qu’un réel débat public ne puisse avoir lieu. Sans prendre le temps de mesurer les potentiels impacts symboliques et pratiques que ce changement allait provoquer sur les institutions elles-mêmes, leurs actions, leur culture. Voir notre carte blanche parue dans Le Soir.

On sent pourtant bien que les signifiants des termes « associer » et « entreprendre » ne recouvrent pas les mêmes ambitions ni les mêmes praxis.

Inquiètes de ces évolutions, mobilisées par le devenir d’associations militantes et engagées dans les questions sociales, culturelles, de santé…, titillées par les questions démocratiques et participatives que ces transformations pourraient susciter, le Collectif21 souhaite (re)donner du sens et des perspectives citoyennes à l’acte de Faire Association, de le distinguer du seul statut institutionnel en tant que personne morale pour l’inscrire dans un champ politique, culturel et pratique, traçant des frontières avec les autres mondes, dont le monde marchand.

Il s’agit aussi d’interroger l’identité du champ associatif aujourd’hui au regard de la diversité des institutions le constituant (associations à qui sont confiées des missions de services publics, hôpitaux, variété des tailles et des modèles organisationnels, clubs sportifs ou culturels…).

Comment ? Avec qui ?

La démarche initiée par le Collectif21 ambitionne de fédérer un maximum d’acteurs des secteurs de l’associatif en vue de dresser des balises d’une future identité associative et, par-delà d’une fonction symbolique, citoyenne et opérationnelle pour Faire Société. Elle rejoint des questionnements similaires en Europe et dans d’autres pays du monde.

Outre les investigations menées, les questions soulevées et les débats à mener, l’objectif de ce parcours est aussi de réaffirmer le fait associatif comme une composante incontournable de la démocratie et de lui dessiner des perspectives.

Les associations face à la logique du système économique et aux exigences de financement

Un débat pour réfléchir aux enjeux démocratiques de la vie associative à la veille du centenaire de la loi sur les asbl. Animateur : Geoffroy Carly, Collectif21, Directeur des Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active (CEMEA) Intervenants : Isabelle Philipps, Directrice générale de Credal et Bernard Bayot, Directeur du réseau Financité et président du CA de NewB.

collectif21_Les associations face à la logique du système économique et aux exigences de financement from GSARA asbl on Vimeo.

La culture est dans l’après, le futur à inventer et les utopies à saisir !

Dans son dernier ouvrage, le psychanalyste et essayiste Roland Gori postule que l’angoisse de l’effondrement de la civilisation thermo- industrielle serait le symptôme d’un effondrement préalable et plus profond : celui de nos manières de penser le monde. Notre sol historique et culturel s’étant dérobé sous nos pieds, nous ne sommes plus en mesure de penser l’avenir. Gori nous invite alors à inventer une nouvelle forme d’utopie fabriquée avec l’étoffe de nos rêves, pensée moins comme le projet d’un avenir meilleur sans cesse reporté que comme l’originalité à saisir à tout moment pour inventer un futur inédit.
Parmi les nombreuses perspectives ouvertes par l’ouvrage, cet échange interactif se focalise sur le rôle de la culture et des institutions qui la soutiennent dans l’établissement d’un sol de pensée et l’invention de ce futur inédit.

Les associations face au management et à l’inflation administrative – comment faire identité ?

Avec Roland De Bodt (Observatoire de Politiques Culturelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles), Geoffroy Carly et Pierre Smet (Collectif 21).

Les piliers dans la construction du secteur associatif belge

Jean Faniel (CRISP), Sylvie Pinchart (CSEP) et Benoît Van der Meerschen (CAL) – débat animé par Pierre Smet

L’associatif et l’effondrement des repères : entretien avec Roland Gori

Echange animé par Mathieu Bietlot et Pierre Smet

Résilience et place du secteur associatif face aux politiques publiques

Jacques Moriau, sociologue ULB et CBCS, Ariane Estenne, présidente du MOC et Céline Nieuwenhuys, Secrétaire Générale de la Fédération des Services Sociaux et membre du GEES ! Débat animé par Marinette Mormont (Agence Alter)

Les associations face au management et à l’inflation administrative – Les enjeux idéologiques et économiques de la législation

Loïc Bodson, Laure Morelli et Talbia Belhouari (débat animé par Alain Willaert du CBCS)

Les défis des secteurs associatifs face à l’imposture et à la déshumanisation

Hélène L’Heuillet, Jean-Pierre Lebrun et Mathieu Bietlot

Captation audio