CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

"Covid et dépression économique menacent l’émancipation des femmes"

Un Communiqué de ROSA asbl qui défend un féminisme unitaire qui n’oppose pas les femmes aux hommes, mais qui les unit dans les luttes contre les discriminations et les politiques d’austérité.

La Covid et la dépression économique menacent l’émancipation des femmes : organisons-nous et ripostons !

JPEG - 111 ko

L’année 2019 fut une année de révolte de masse. Les femmes – et tout particulièrement les jeunes femmes – avaient fait partie intégrante de ces mobilisations , avec leurs propres revendications et bien souvent en première ligne. Cela avait nourri l’espoir des femmes du monde entier. Mais la pandémie et la crise économique qui en a découlé en 2020 représentent une réelle menace pour les conquêtes des femmes arrachées au cours des décennies précédentes.

Faisant référence à l’accroissement des tâches domestiques et des soins familiaux prises en charge par les femmes, la directrice exécutive adjointe d’ONU-Femmes, Anita Bhatia, a averti : « La pandémie de coronavirus pourrait anéantir 25 ans d’égalité croissante entre les genres ». Selon elle, il y a un « risque réel de revenir aux stéréotypes de genre des années 1950 ». (BBC, 26 novembre)

Plus de travail non rémunéré, moins de travail rémunéré : l’indépendance financière des femmes est menacée.

Avant le début de la pandémie, les femmes faisaient en moyenne trois fois plus de travail non rémunéré que les hommes. Cette inégalité n’a fait que s’accroître au cours de l’année dernière. « Plus alarmant encore est le fait que de nombreuses femmes ne retournent pas au travail. Rien qu’au mois de septembre, aux États-Unis, quelque 865.000 femmes ont quitté la vie active contre 200.000 hommes, ce qui s’explique en grande partie par le fait qu’il y avait des soins à prendre en charge et qu’il n’y avait personne d’autre dans les environs », poursuit A. Bhatia.
Lire le communiqué dans son intégralité sur le site de Rosa