CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

"Éradiquer la pauvreté en Europe, une urgence sociale et démocratique"

Tribune de Fédération des acteurs de la solidarité et de la Feantsa, publiée le 21/05/2019 sur le site de TSA Actualité action sociale (site français) à quelques jours des élections européennes.
Florent Guéguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité
Co-auteur : Freek Spinnewijin (Directeur de la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri - FEANTSA)

Éradiquer la pauvreté en Europe, une urgence sociale et démocratique

Un spectre hante l’Europe : celui de l’urgence sociale, avec ses 86 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté et ses inégalités de revenu et de patrimoine croissantes dans le continent le plus riche du monde. La grande pauvreté et l’exclusion demeurent voire progressent. 16 millions d’Européen.ne.s, dont 4 millions d’hommes, de femmes et d’enfants en France, dépendent du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) pour manger à leur faim, un chiffre glaçant. Chaque année la Fondation Abbé Pierre et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA) montrent que le nombre de personnes sans-abri ou mal logées progresse dans tous les pays de l’Union à l’exception de la Finlande qui a mis en œuvre une politique ambitieuse du logement d’abord.
Sentiment d’abandon des plus fragiles qui alimente le nationalisme et la xénophobie
Cette Europe sociale « en panne », sur un continent qui compte chaque année plus de milliardaires, s’éloigne de son projet initial, ce qui explique en partie le sentiment de rejet ou d’indifférence vis-à-vis du projet européen parmi les classes populaires et moyennes qui se sentent abandonnées ou craignent le déclassement. (Lire l’article dans son intégralité sur le site web TSA-quotidien.fr)