CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Femmes, addictions et santé mentale : qu’en dire, qu’en penser ?

Dans le cadre de la Journée des femmes, la Coordination Addictions de la Plateforme Bruxelloise pour la Santé Mentale a réalisé une série de capsules vidéo sur les réalités vécues par les femmes usagères de substances licites ou illicites et sur les professionnelles qui les accompagnent.

« Le féminisme est un humanisme qui constitue l’avenir d’un monde plus juste » Gisèle Halimi

Sans être exhaustives, ces capsules vidéos tentent de questionner certains de ces biais et rapports de force, de montrer leurs effets concrets et de les déconstruire. Comme l’une des femmes interviewées le reprend de Simone de Beauvoir : « on ne naît pas femme on le devient. C’est le produit d’une civilisation qui entretient des rapports de force, de domination, etc.. » Tenir compte des réalités complexes vécues par les femmes, ce n’est pas un combat des femmes contre les hommes, c’est une tentative de contribuer à construire une société qui permet l’expression et l’épanouissement de chacun des êtres vivants qui la composent.

Ces capsules montrent des portraits de femmes, de professionnelles inspirantes et engagées. L’ambition est aussi par ce projet de donner à voir des modèles positifs, porteurs et encourageants auxquels s’identifier ainsi que de valoriser des dispositifs qui construisent des réponses adaptées permettant l’accueil et la prise en charge de publics féminins.

La journée internationale pour le droit des femmes est officialisée par l’ONU en 1977. Cette journée trouve son origine dans les luttes ouvrières du début du 20e siècle pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Aujourd’hui, c’est une journée de manifestation à travers le monde et surtout, l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes.

La Coordination Addictions de la PFCSM saisit cette opportunité pour diffuser, à partir du 8 mars une première capsule transversale suivie pendant 5 jours d’une capsule vidéo rendant compte des réalités complexes vécues par les femmes usagères de substances licites ou illicites afin de contribuer à les visibiliser. Six capsules seront diffusées au total.

Les conduites addictives des femmes sont peu ou mal identifiées et les risques sanitaires y afférents ainsi que les dommages sociaux auxquelles elles sont confrontées sont peu mis en évidence.

Ces témoignages montrent que nous sommes tous.tes les actrices ou acteurs d’un système qui engendre des conséquences concrètes : le sexisme est un système de pensées et de croyances qui est réel dans ses effets quotidiens, souvent inconscients parce qu’issus d’apprentissages transgénérationnels et donc devenus automatiques. Les femmes les usagères de substances licites ou illicites cristallisent régulièrement plusieurs stigmates, à la croisée de multiples rapports de force.

Sans être exhaustif.ve.s, ces capsules vidéos tentent de questionner certains de ces biais et rapports de force, de montrer leurs effets concrets et de les déconstruire. Comme l’une des femmes interviewées le reprend de Simone de Beauvoir : « on ne naît pas femme on le devient. C’est le produit d’une civilisation qui entretient des rapports de force, de domination, etc.. ». Tenir compte des réalités complexes vécues par les femmes, ce n’est pas un combat des femmes contre les hommes, c’est une tentative de contribuer à construire une société qui permet l’expression et l’épanouissement de chacun des êtres vivants qui la composent.

Ces capsules montrent des portraits de cinq femmes, de professionnelles inspirantes et engagées. L’ambition des réalisateurs est de donner à voir des modèles positifs, porteurs et encourageants auxquels s’identifier ainsi que de valoriser des dispositifs qui construisent des réponses adaptées permettant l’accueil et la prise en charge de publics féminins.

Ces cinq femmes témoins sont :

Anna Maerten
Sage-femme de l’asbl autonome Parentalités-Addictions (Interstices asbl), implémentée au sein du CHU St Pierre en Région de Bruxelles-Capitale

Laetitia Peeters
Psychologue au sein de l’asbl Transit, centre d’accueil et d’urgence pour usagers de drogues à Bruxelles. Prend également en charge l’ « Espace Femmes » au sein de Transit asbl.

Vinciane Saliez
Co-fondatrice et directrice de l’asbl I-Care, travaillant sur des questions d’accès aux soins et de promotion de la santé en milieux fermés.

Nathalie Grandjean
Philosophe et Maitresse de conférences à l’Université de Namur au sein de la Faculté d’Informatique. Chargée de cours d’éthique philosophique sur les questions numériques. Participe au Master interuniversitaire en études de Genre en donnant le cours de philosophie féministe et de genre. Membre de Sophia, le réseau belge des études de genre (constitué en asbl bicommunautaire).

Sophie Céphale
Fondatrice et administratrice déléguée de l’Asbl En route, association active dans la pair-aidance. Chargée de pair aidance pour la Plateforme de santé mentale Bruxelloise.

Et un homme ... Güngör Karakaya
Expert senior aux Mutualités Libres, chargé de cours d’Economie sociale et solidaire à l’Université Libre de Bruxelles, spécialisé dans les soins de santé et l’incapacité de travail.

Pour visionner les vidéos : PFCSM-OPGG - YouTube
site Internet : PFCSM (pfcsm-opgg.be)
Page Facebook : Pfcsm-Opgg

Personne de contact :
Anne-Sophie De Macq, chargée de communication
as.dm@pfcsm-opgg.be
GSM : 0489 730411

Liens intéressants concernant la thématique des femmes / usagers*ères de drogue :
Fédération internationale pour les droits humains (fidh.org) avec le hashtag #beingbornagirl
Alter-Egales (alter-egales.fr) Alter Egales est le réseau mixité du groupe Caisse des Dépôts. Créé en
2011, il poursuit le développement d’une politique volontariste de mixité, de décloisonnement et
de transversalité au sein du Groupe et contribue à faire évoluer l’égalité.
https://www.sophia.be/ réseau belge des études de genre
http://fr.transitasbl.be/espace-femmes/ à Transit , un lieu d’accueil et d’ hébergement pour
usagers de drogue. Ouvert à toutes les femmes (ex)-consommatrices de drogues, l’Espace Femmes leur permet de renouer avec leur féminité souvent niée par des conditions de vie précaires.
Parentalité – Addiction / Espace Alizés – Interstices CHU Saint-Pierre asbl (interstices-stpierre.be)
Parentalité-Addiction, l’un des secteurs de l’asbl Interstices C.H.U. Saint-Pierre, est un service pluridisciplinaire spécialisé dans la prise en charge des parents et futurs parents concernés par des problèmes liés à l’usage de drogues ou de médicaments.
 Bienvenue |I.Careasbl (i-careasbl.be) I.Care est basée à Bruxelles et a pour raison d’être de contribuer activement à l’amélioration de la prise en charge globale (médicale et psychosociale) des détenus, de la continuité des soins pendant l’incarcération et lors du transfert ou de la libération ainsi qu’au développement de la promotion de la santé en milieu carcéral.

 Podcasts
o La Poudre : podcast féministe canon (rtbf.be)
o Les couilles sur la table | Écoute gratuite sur SoundCloud