CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Gare de l’Ouest, la mobilisation continue pour le logement !

Pour la deuxième fois, les associations (Bruxelles Laïque, CADTM, Equipes Populaires, FeBUL, IEB, MOC Bruxelles, RBDH, réseau ADES et Vie Féminine) sont venues devant la Gare de l’Ouest échanger avec les passants et habitants sur la question de l’accès au logement.

Des logements sociaux sur le foncier public : les associations et habitants présents le 11 juin 2019 n’en démordent pas ! Les mesures actuellement sur la table dans le cadre du Plan d’aménagement directeur (PAD) sont insuffisantes.

Rétroactes

PNG - 148 koAlors que la file d’attente pour les logements sociaux a doublé en 15 ans (on est passé de 22.000 à 44.000 ménages), alors que près de la moitié des ménages bruxellois sont dans les conditions de revenus pour accéder au logement social, la Région bruxelloise continue à promouvoir du logement privé et inaccessible.

Pour Bruxelles Laïque, le CADTM, les Equipes Populaires, la FeBUL, Inter-Environnement Bruxelles (IEB), le MOC Bruxelles, le RBDH, le réseau ADES et Vie Féminine, cette politique du logement foncièrement inégalitaire doit cesser. Elles se mobilisent au travers de la situation du terrain public de la Gare de l’Ouest qui fait l’objet d’un Plan d’aménagement directeur (lire l’avis) avec seulement 20 % de logements sociaux. Pour les associations, sur un terrain public, 100% des logements devraient être publics, dont au minimum 80% à destination des revenus modestes avec minimum 60% de logements sociaux.

Pour plus d’infos, contactez claire.scohier@ieb.be et sarah.delaet@ieb.be