CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Lire et Ecrire demande une enquête statisitique

Dans le cadre de sa nouvelle campagne pour la Journée internationale de l’alphabétisation 2019

PNG - 103.9 ko

Des chiffres récents et propres à notre réalité territoriale sur les difficultés liées au fait de lire et écrire … il n’y en a pas. Malgré les demandes répétées de l’asbl Lire et Ecrire, l’asbl ne dispose toujours pas de chiffres qui permettent de mesurer l’ampleur et la nature du phénomène en Fédération Wallonie-Bruxelles.

À l’occasion du 8 septembre, Journée internationale de l’alphabétisation, Lire et Écrire a demandé la mise sur pied d’une enquête statistique sur laquelle s’appuyer pour mener des politiques publiques efficaces et mieux cerner les besoins des populations concernées.

Parce qu’« 1 adulte sur 10 » est en difficulté de lecture et d’écriture, cela signifie : 1 patient sur 10 ; 1 parent sur 10 ; 1 amoureux sur 10 ; 1 client sur 10 ; 1 travailleur sur 10 ; 1 usager des services publics sur 10… Tant d’aspects de la vie courante pour lesquels des démarches a priori banales peuvent devenir de véritables parcours du combattant pour ces 10 % de la population qui ne maitrisent pas la lecture, l’écriture, les mathématiques… Tant de situations entrainant des difficultés, des exclusions voire du danger.

Pour Lire et Écrire, la situation d’invisibilité de toutes ces personnes a assez duré. « 1 adulte sur 10 » est toujours en difficulté importante par rapport aux savoirs de base. Mais soyons clairs, c’est une projection prudente, une estimation qui date et qui est issue du croisement de données d’enquêtes internationales menées dans des pays dont les réalités économiques, sociales et culturelles sont similaires à celles de la Belgique. .

1/10, une projection prudente
En l’absence d’enquête en Fédération Wallonie-Bruxelles sur le nombre de personnes en difficultés importantes par rapport aux savoirs de base, Lire et Écrire estime que 10 % des adultes sont concernés par ces difficultés. Un chiffre relativement bas quand on le compare aux résultats obtenus par les enquêtes menées dans des régions ou pays proches.

Depuis le 8 septembre et tout au long de l’année, des sous-bocks, des sets de table, des affiches reprenant ces messages sont distribués gratuitement et à large échelle dans de nombreux restos, cafés, cantines, buvettes, associations, lieux de festivité de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Campagne de communication
Parmi les outils, 6 000 exemplaires d’affiches pour sensibiliser les organismes en contact avec un public en difficulté de lecture et d’écriture ou toute autre association qui désire relayer notre message de campagne. Imprimer l’affiche en PDF

Mettons fin ensemble à ces situations sources d’injustices ! Pour soutenir la campagne, devenez partenaire et diffusez les outils, ou relayez les messages sur vos pages Facebook ou vos sites web.

Visionnez la vidéo de la campagne "Ca m’fait aller de l’avant" (et ouvrez bien les yeux)

Visionnez la vidéo de la campagne "Il faut faire passer le message"