CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Pouvoir d’agir : analyse critique des usages

"Les capacités des individus en contexte : une revue de la littérature sur les notions d’empowerment et de compétences", par Manon Bertha, étude 2019, Le Grain.

Tout au long de cette année 2019, Le Grain - Atelier de pédagogie social - a exploré deux thématiques intimement liées : le pouvoir d’agir des individus et des collectivités d’une part, les compétences d’autre part.

L’étude rédigée par Manon Bertha donne des clés pour comprendre la tension qui existe entre ces deux approches.

Selon quelles motivations cherche-t-on à augmenter son pouvoir d’agir et ses compétences ?
L’absence de pouvoir équivaut-elle à une absence de compétences ?
La compétence va-t-elle toujours de pair avec un pouvoir d’agir effectif ?
D’autres facteurs jouent un rôle fondamental, comme la certification des acquis de l’expérience, ou la reconnaissance par les pairs ou les experts.

Les contextes dans lesquels ces notions sont utilisées sont autant d’espaces où se déploie la question de la marge de manœuvre de l’individu dans le monde social, de ses capacités, et des attentes sociales quant à ces capacités.
Quels sont les usages qui se revendiquent de ces différentes notions ? Comment et autour de quelles tensions s’articulent-ils ? Ces tensions en font des objets d’études particulièrement intéressants pour l’éducation permanente comme pour la sociologie clinique. Qu’il s’agisse d’empowerment ou de compétences, force est de constater que les usages de ces notions en vogue suscitent autant d’enthousiasme que de critiques, et nombre de débats et de tentatives de clarifications. Cette revue de la littérature présente une analyse critique de ces usages.

PNG - 16.2 ko

Accès à l’étude en ligne par ici !