CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Quatre Belges sur dix à risque d’exclusion numérique

Active dans la lutte contre l’exclusion digitale, la Fondation Roi Baudouin publie aujourd’hui le baromètre de l’inclusion numérique, réalisé à son initiative par une équipe de chercheuses de l’UCLouvain et de la VUB. Le baromètre dresse un aperçu des inégalités numériques en Belgique afin de mieux en comprendre les causes et conséquences.

La fracture numérique couvre trois dimensions, auxquelles sont associées des inégalités marquées. Les personnes avec des faibles revenus (< 1.200 euros) et un niveau de diplôme peu élevé (au maximum, un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur) sont particulièrement à risque.

1. Inégalités d’accès aux technologies numériques. En comparaison avec les pays limitrophes, la Belgique est le pays le plus inégalitaire quant à l’accès à internet. 29% des ménages avec des faibles revenus ne disposent pas de connexion internet à domicile, contre 1% des ménages avec des hauts revenus. Cet écart de 28 % est supérieur à ceux observés en Allemagne (15%), en France (21%), au Luxembourg (7%) ou aux Pays-Bas (4%).

2. Inégalités relatives aux compétences numériques. 40% des Belges sont à risque d’exclusion numérique : 32% ont de faibles compétences numériques et 8% sont des non-utilisateurs d’internet. Plus les revenus sont faibles et le niveau de diplôme peu élevé, moins on dispose de compétences numériques : 75% de ces personnes sont à risque d’exclusion numérique.

3. Inégalités liées à l’utilisation des services essentiels. 85% des Belges utilisent internet tous les jours et notamment les services en ligne (e-banking, e-commerce…). Toutefois, 57% des internautes peu diplômés et 56% de ceux ayant de faibles revenus n’ont jamais effectué de démarches administratives en ligne, alors qu’ils étaient censés le faire.

La baromètre met également en lumière d’autres publics susceptibles de rencontrer des difficultés avec le numérique : personnes âgées, jeunes issus de milieux fragilisés, personnes en difficulté avec l’écrit, personnes vivant seules, femmes… Il révèle aussi des disparités importantes entre Régions en matière d’accès et d’utilisation des technologies numériques - la Wallonie se démarquant par une moins bonne couverture haut débit et une utilisation moindre des services en ligne.

La baromètre vient compléter les actions menées par la Fondation sur le thème de l’inclusion numérique : sensibilisation avec le film ‘Je viens d’une autre planète’, soutiens aux associations qui travaillent sur la fracture numérique, mise à disposition de www.123digit.be, une plateforme qui soutient les acteurs sociaux dans l’accompagnement de leurs publics en difficulté avec le numérique.

A lire aussi :

ZOOM – synthèse de l’étude en 4 pages

Rapport complet de l’étude