CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Sortir de l’emprise intrafamiliale en contexte de crise sanitaire et au-delà ?

23.04.2021

Journée d’études - 23 Avril 2021 - 14h- 17h30

Comment prévenir et déjouer l’emprise intra-familiale en contexte de confinement ? Dans l’emprise, l’un prend sur l’autre un ascendant ; exerce un contrôle de plus en plus tyrannique ; tandis que l’autre renonce, lentement, parfois par amour et terreur mélangés, à sa liberté d’être humain.

À un certain degré d’emprise, l’enfant ou le partenaire intime normalisent la violence et/ou les abus, ils s’en sentent responsables. Le couple et la famille deviennent un système fermé, les liens avec le monde extérieur s’amenuisent.
Se déprendre suppose souvent l’intervention d’un tiers, une offre de protection inconditionnelle, mais le confinement invisibilise et enferme, tandis que l’accès aux droits reste conditionnel. Les partenaires de cette journée d’étude proposent des réponses innovantes dans les secteurs de l’éducation, de l’aide, des soins, du juridique.

— inscription obligatoire avant le 19 Avril —

accès online (ZOOM) - lien envoyé le 22 avril après inscription via le formulaire en ligne
prix 25 € Vendredi 23 Avril 2021, de 14h00 à 17h30
informations LE GRAIN asbl - office@legrainasbl.org
.

Le montant de l’inscription a été fixé à 25 euros. Il comprend un exemplaire de l’ouvrage de Pascale Jamoulle : « Je n’existais plus. Les mondes de l’emprise et de la déprise » (La Découverte, 2021) et son envoi par la poste (pour la Belgique) après l’elabo. L’aspect financier ne doit pas être un frein à la participation. Les intervenants inscrits peuvent diffuser le lien à la journée à leurs étudiants/publics concernés. Mais les ouvrages sont réservés aux inscrits.

Toutes les infos et programme complet par ici !