CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

United Stages : la culture n’est pas décorative

United Stages fédère les opérateurs culturels souhaitant, au départ, venir en aide aux réfugiés et changer l’actuelle politique migratoire. Pointculture a rencontré Louise Martin Loustalot, la coordinatrice de ce label qui rapproche secteur social et secteur culturel. Elle explique l’origine du mouvement, ses enjeux, ses évolutions, ses projets. (Interview à retrouver également dans le tout beau et tout bon "magazine n°1 : migrer" by Pointculture, en version papier).

JPEG - 69.3 ko

Quand et comment est né United Stages ?

Louise Martin Loustalot : Début 2017, au moment de la fermeture de la Jungle de Calais, dans le nord de la France, plusieurs centaines de personnes sont revenues à Bruxelles. Il y avait eu une première occupation du parc Maximilien en 2015 qui a pris fin après quelques mois. Les personnes étaient parties dans des centres ou chez des citoyens, elles avaient trouvé des occupations, certaines ont été expulsées et d’autres encore ont trouvé refuge ailleurs. En 2017, une deuxième vague migratoire arrive en Belgique et suscite un nouvel élan de La Plateforme citoyenne de Soutien aux Réfugiés. De nouveau, des milliers de citoyens se mettent en branle pour venir en soutien aux personnes qui vivent dans le parc dans des conditions atroces, sans accès à des commodités, sans accès à l’eau ou à de la nourriture en suffisance. Sur le groupe Facebook de La Plateforme citoyenne, il y a, à ce moment là plusieurs milliers de citoyens qui viennent liker la page et proposer leurs contributions.

Dans ce contexte, la directrice de la Balsamine, Monica Gomez, lance un appel au secteur culturel. Elle est rapidement rejointe par d’autres directions, avec un propos et une intention très claire :

Nous, le secteur culturel, on a quelque chose à jouer dans cette grande entreprise de la solidarité, on ne doit pas laisser reposer ça sur les épaules de citoyens, sur des efforts individuels. Si l’État est désengagé, on doit, en tant qu’institutions culturelles, assez globalement subsidiées, apporter un soutien structurel et collectif. Nos moyens et ressources, à la fois humains, logistiques, doivent être mis au service de cet élan de solidarité. — Déclaration d’United Stages

Lire la suite sur le site de Pointculture.